Budget 2021 et transition écologique : des lettres mais pas de chiffres

La loi climat et résilience a été débattue à l’Assemblée Nationale et sera présentée au Sénat le 10 mai. Malheureusement, cette loi n’est pas à la hauteur des propositions faites par la Convention Citoyenne pour le Climat (les 150 citoyens tirés au sort) et encore moins à la hauteur de l’urgence climatique. À Montigny, lors du débat d’orientation budgétaire au conseil municipal de février 2021, l’espoir était permis avec des intentions louables et positives ainsi que des objectifs en faveur de la transition écologique. Mais à la lecture des chiffres, lors du vote du budget en mars, les espoirs se sont envolés. Force est de constater qu’il ne s’agissait que d’intentions, les mots ne sont pas traduits en chiffres, les objectifs n’ont pas de ligne budgétaire consacrée. Nous en avons fait la remarque lors du vote du budget et suite à nos questions, le maire a précisé que son équipe a élaboré ce budget « non pas en spécialiste de l’écologie mais en généraliste du budget de la ville ». Cette remarque, à elle seule, montre que l’équipe en place n’a pas compris ce qu’était la transition écologique, et le niveau d’ambition que l’on est en droit d’attendre des élus. La transition doit être considérée comme une approche globale et systémique : il ne s’agit pas de simplement verdir la ville mais de repenser toutes les politiques de la mairie pour les faire évoluer afin qu’elles réduisent le plus possible leurs impacts sur le climat. Les élus doivent être des généralistes de l’écologie, de la solidarité et de la démocratie en portant une ambition globale. L’écologie, ce n’est pas une spécialité et encore moins une option ! Nous ne pouvons plus nous contenter de mots et de discours qui fleurent bon le “greenwashing”, il faut des engagements forts, des moyens et des actes. Nous sommes au XXIème siècle ; c’est ensemble que nous arriverons à réduire notre impact et à nous préparer au monde de demain. Il n’y a plus de temps à perdre, à Montigny comme au sommet de l’État. Pour toutes ces raisons, AIMES participera à la marche pour le climat de Versailles qui se déroulera le 9 mai 2021 à partir de 11h, place d’Armes. Nous vous invitons à vous joindre à nous. Pour aller plus loin, nous vous invitons à consulter l’article complet rédigé sur le budget 2021.

Laisser un commentaire