Vous pouvez retrouver la synthèse des échanges à ce sujet sur cette page.

Question au conseil municipal du 22/06/2020 posée par Guillaume Beuriot

Monsieur Le Maire,

L’aire de jeux de la Sourderie, plus fréquemment appelée “Parc du bateau pirate”, située Allée Alexandra David Néel, est une aire de jeux qui permet à tout un quartier de se retrouver. Elle est une des rares adaptées aux “enfants de 0 à 99 ans”, grâce à ses structures de jeux, ses terrains de boules, ses tables de ping-pong, son city-stade et sa partie arborée qui permet aux familles de s’installer et aux enfants de vivre de grandes aventures. Aujourd’hui, un projet de parking prévoit d’amputer ce parc, apprécié de tous, de toute sa partie arborée, de ses terrains de boules et d’une table de ping-pong ! Dans un quartier où l’habitat est principalement collectif, remplacer une surface verte, arborée, utilisée par les habitantes et habitants est un non-sens. Créer un parking à proximité d’une aire de jeux pour les petits est une aberration. D’ailleurs, les Ignymontaines et les Ignymontains ne s’y sont pas trompés, une pétition demandant un moratoire sur ce projet recueille déjà plus de 550 signatures. Quelle est la position du nouveau conseil municipal et du nouveau Maire à ce sujet ? Comment comptez-vous tenir compte de cette mobilisation des habitants du quartier ?

Réponse de la mairie

Monsieur Beuriot

Tout d’abord je tiens à rétablir deux vérités à ce sujet : l’aire de jeux des pirates ne va pas être remplacée par un parking. Pendant toute la campagne nous avons dû répondre à des habitants qui nous disaient lors de tractages et des réunions publiques « Alors c’est vrai ce que dit votre opposition, vous allez supprimer les petits jeux pour y faire un parking ? ». Et bien non ce n’est pas notre projet et nous n’avons jamais donné une telle information. D’ailleurs j’ai souvenir que la pétition lancée fort opportunément au début de la campagne des municipales, alors que le projet avait été présenté bien avant indiquait bien que le parking allait être réalisé sur une partie des petits jeux et ce n’est qu’après que la ville ait apporté un correctif que le message de la pétition a apporté une modification et précisé que ce n’était pas les jeux qui étaient concernés mais les espaces verts qui les séparent des habitations. Et nous avions vu qu’un grand nombre des signatures dont vous me parlez avaient été obtenues alors que c’était le premier message qui était en ligne. Ensuite, il faut apporter une autre précision, il ne s’agit pas d’un parc, cela n’a jamais été le cas. Je peux vous en citer de nombreux sur la ville, ne serait-ce à proximité que les parcs Chedeville et Paul Fort. Les parcs sont des espaces clos, définis comme tels. Nous avons là une aire de jeux, un city stade, des terrains de boules, c’est effectivement une offre de loisirs très large comme nous en proposons de nombreuses sur l’ensemble de Montigny mais ce n’est pas un parc. Donc là encore vos propos me posent un problème car ils laissent à penser que l’on ampute un parc ce qui n’est pas la vérité là non plus. Je vous dirais également que j’ai été très étonné par les propos que j’ai lu à ce sujet, sur le fait que l’on allait faire du mal aux poumons des petits qui fréquentent l’aire de jeux. Il y a là une logique que je ne saisis pas du tout. Si comme vous, ce qui n’est pas le cas, j’avais considéré que la proximité d’une aire de stationnement présentait une réelle dangerosité pour la santé des enfants, alors plutôt que de me mobiliser pour un parking qui n’existe pas encore, j’aurais milité activement pour faire interdire tous les parkings qui existent aujourd’hui à proximité immédiate de la plupart de nos aires de jeux, à proximité immédiate de nos cours de crèches, à proximité immédiate de nos cours d’écoles maternelles et élémentaires. Il y a là pour moi une réelle incohérence. Je ne partage pas ce point de vue, nous sommes dans une ville et le stationnement à proximité de nos différents équipements est nécessaire. Par ailleurs, par définition, la principale activité d’une voiture est d’y stationner, non d’y rester des heures avec le moteur tournant. Il n’y aura donc pas de moratoire à ce sujet, en revanche, j’ai demandé à mon arrivée que l’on étudie une implantation de la zone de parking qui impacte moins les jeux existants, je pense par exemple aux terrains de pétanque. Si une solution satisfaisante peut être trouvée alors nous la mettrons en œuvre.

Laisser un commentaire