Maison de quartier A. Malraux

« remplacement de vieux arbres malades par de nouveaux espaces verts plus disséminés intégrant de nouveaux végétaux »

→ En terme de surface, quelle est la proportion d’espaces verts en pleine terre ? Les « nouveaux végétaux » (en quoi sont-ils nouveaux ? Juste parce qu’ils n’étaient pas là avant ? Ou nouvelles essences ?) sont-ils adaptés au changement climatique en cours, et notamment aux sécheresses ? Le parking aurait dû être végétalisé, ou au moins rendu perméable avec l’utilisation de pavés enherbés ou d’autres systèmes équivalents.
→ Quelques stationnements vélos couverts ont été créés. Sont-ils suffisants pour que tous les usagers de la maison de quartier puissent y stationner ? Si la mairie souhaitait vraiment développer le vélo, les arceaux seraient beaucoup plus nombreux et auraient été installés à la place de quelques stationnements voiture. Même si les usagers du quartier viennent à pied, les maisons de quartiers, selon leurs activités, accueillent des habitants d’autres quartiers pouvant eux venir à vélo.

Sur ce sujet, vous pouvez aussi lire cet article.

Mobiliers digitaux en centre-ville

Montigny Ensemble devrait se faire rémunérer comme commercial pour Decaux ! À aucun moment, la consommation énergétique de ces équipements n’est évoquée, ni la dangerosité pour les conducteurs, au contraire, ils sont disposés sur « des emplacements passants, à la fois piétons et automobilistes ». Soi-disant qu’ils adaptent leur luminosité pour ne pas « agresser le passant ». À l’heure de la COP 26, à la lumière du rapport du GIEC, de tels équipements ne devraient pas être installés. En terme de consommation énergétique, d’utilisation de métaux précieux et rares, de pollution visuelle, ces équipements sont une gabegie. Nos cerveaux n’ont pas besoin de voir des écrans dans la rue, nous en avons déjà bien assez sur nous ou chez nous. La mairie possède de nombreux autres canaux de communication qui doivent lui permettre de toucher tous les habitants. Pourquoi ceux du quartier St Quentin devraient-ils subir une publicité numérique ?
Par ailleurs, la mairie réalise des vidéos pour communiquer sur différents sujets. Mais ces vidéos sont malheureusement de piètre qualité et leur visionnage par les habitants consomme là encore beaucoup d’énergie. Une communication mieux ciblée, plus efficace permettrait d’atteindre un résultat supérieur tout en consommant moins d’énergie !

Le marché évoluera en janvier 2022

Le journal révèle ainsi à tous les habitants ainsi qu’aux commerçants que le marché de la Sourderie sera supprimé en 2022, faute de public. Mais si les commerçants sont présents chaque dimanche, c’est qu’ils y trouvent (un peu) leur compte. Les habitants du quartier, fidèles à ce marché, vont perdre des commerces de proximité essentiels. La mairie explique que le la décision a été prise « après une consultation des usagers et des commerçants sédentaires ». Il semble que les commerçants sédentaires n’aient pas été informés des choix retenus par la mairie. Quant aux non sédentaires, ils n’ont pas du tout été consultés alors que cela pourrait entraîner une perte de revenus importante ! Encore un bel exemple de non concertation. Suite à la parution de l’ignymontain et la vigilance de quelques commerçants non sédentaires, de nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer ces modifications non expliquées. En réponse, les commerçants de la place Jacques Cœur ont reçu un courrier de la mairie leur expliquant vaguement les solutions de rechange auxquelles la mairie a pensé. Mais là encore, tout le monde reste dans le flou, il faudra attendre les conseils municipaux des 22 novembre et 13 décembre pour savoir réellement de quoi il en retourne.

Tribune de Montigny Ensemble

En terme d’économies d’énergies, l’équipe municipale vante « un plan maîtrisé de travaux de rénovation énergétique de ses bâtiments publics ». Mais personne n’a réellement vu ce plan. À aucun moment il n’a été présenté au conseil municipal, ce qui nous permettrait de soutenir la mairie dans sa démarche.
« Alors la ville pourrait engager une diversité de petites actions du quotidien pour participer à l’effort de réduction des gaz à effet de serre, mais nous avons fait le choix de nous concentrer sur l’essentiel. » Qu’est ce qu’une « petite action du quotidien » ? Chaque pas que nous faisons vers une société sobre en énergie et en déchets, vers une ville plus verte, moins polluée, vers une société qui prend soin de chacun est important. Compte tenu des excédents de fonctionnement que la mairie réalise chaque année, il y a de quoi investir dans la rénovation des bâtiments ET de réaliser de très nombreuses petites actions du quotidien qui mises bout à bout auront autant d’impact !
La tribune se conclut par « juste dans le bon sens ». Mais quel sens ? Il semble que nous n’ayons pas le même sens, quand la mairie construit des parkings pour voiture, accepte l’implantation de panneaux publicitaires numériques, tarde à mettre en place son plan vélo, quand le maire refuse de se déplacer en vélo pour ne pas nuire à sa fonction de représentation. Nous cherchons encore à savoir quel est leur sens, mais il n’est pas celui d’une société décarbonée, verte, apaisée.

Sur la vision de la transition écologique par Montigny Ensemble, vous pouvez lire cet article.

Laisser un commentaire