Transition écologique : Montigny-le-Bretonneux est-elle vraiment exemplaire ?

À lire la tribune des élus de la majorité dans le dernier numéro de l’ignymontain, un lecteur non averti pourrait penser que notre commune est exemplaire en matière de transition écologique. C’est d’ailleurs ce qui ressort de la plupart des articles de l’ignymontain depuis quelques mois … depuis que l’équipe qui gère Montigny depuis plusieurs décennies a enfin compris qu’il y avait peut-être un enjeu du côté de l’écologie … et surtout que cela pouvait être électoralement porteur !

On peut s’étonner qu’une municipalité toujours prompte à rechercher des distinctions diverses et variées, des superlatifs auto-décernés n’aille pas chercher un label sur la transition écologique.

Pourtant, ils existent. Le groupe d’associations du Pacte pour la Transition, organisé au niveau national et présent au niveau local, a cherché à faire signer les listes candidates dans les communes de Saint-Quentin-en-Yvelines. Sur les 12 villes composantl’agglomération, 8 municipalités se sont réellement engagées dans la transition en signant le fameux pacte. Sur les 8 maires ayant signé le pacte, 4 sont de la même famille politique que le maire de Montigny.

À Montigny, les deux autres listes avaient signé un engagement avant les élections. Invitée à le faire, la liste sortie en tête du scrutin, « Montigny Ensemble » avait décliné. L’argument était qu’il était trop tôt et que « Montigny Ensemble » ne voulait pas s’engager à la légère … sage précaution ! Presque 2 ans après le scrutin, le temps est-il désormais venu de réellement s’engager ?

Avec plus de 40 ans de pouvoir au cours desquels, on ne peut pas vraiment constater que la concertation et la participation citoyenne aient été très présentes, on peut comprendre que l’équipe aux manettes soit peu encline à travailler avec un collectif citoyen quant à l’évaluation de ses politiques.

La municipalité aurait donc une deuxième solution pour faire valoir ses efforts et ses actions. En effet, de manière plus institutionnelle, l’ADEME (Agence de la Transition écologique, sous tutelle du Ministère du même nom) décerne le label « Territoires engagés pour la transition écologique » avec une déclinaison « Climat-air-énergie » et une autre « Economie Circulaire ». Ce label possède 5 niveaux entre le démarrage et l’excellence.

SQY a atteint le 2ème niveau du label version « Climat-air-énergie » (avec un score de 39,3%, l’équivalent d’un petit 8/20 …). Montigny, en tant que commune de SQY aurait pu faire le choix de suivre cette démarche, la seule permettant de réellement et officiellement décerner une reconnaissance du chemin parcouru. Avec toutes les actions menées, sans-doute pourrait-elle dépasser le score de l’agglomération et montrer son leadership en la matière ?

Le maire et son équipe préfèrent s’autosatisfaire, communiquer encore et toujours … Mais la municipalité continue à faire comme avant : béton autour de la maison de quartier André Malraux, écrans publicitaires vidéos dans le quartier du Centre.

… Et les projets mis en avant sont soit initiés et portés par des citoyens (Repar’Café), soit ils bénéficient d’une opportunité de subvention de la région dans le cadre du budget participatif de l’Ile-de-France (jardin participatif du Manet), soit ils sont portés par SQY (éco-pâturage et verger participatif à la Sourderie).

 

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire