Question au conseil municipal du 06/07/2020 posée par François André

Monsieur Le Maire,

Vous l’avez sûrement remarqué comme nous, le 25 juin des tas d’encombrants ont occupé l’espace public de ci de là dans les différents quartiers. Du fait du confinement, les tas étaient parfois gigantesques, gênant même la circulation piétonne place Georges Pompidou. Il nous paraît nécessaire de rappeler les règles de fonctionnement de la déchetterie, de la possibilité de faire appel pour l’enlèvement, et par conséquent l’interdiction des dépôts sauvages dans la rue. Pour rappel, le ramassage des encombrants sur appel ne concerne que le mobilier et les objets volumineux, est limité à 50 kg et 2 m³ (selon la réponse apportées au téléphone), et il n’y aucun recyclage, mais que de l’enfouissement. En voyant ces tas hétéroclites (avec souvent des objets en parfait état qui pouvaient intéresser des associations de réinsertion qui permettent le réemploi), nous nous sommes demandés si un appel avait bien été passé au service des encombrants et s’il y avait une exception temporaire sur les volumes autorisés en dépôt sur la voie publique ? Ou si ces déposants ont pensé que la collectivité assurait tout naturellement ce service.
Sommes nous vraiment en pointe sur la question du recyclage et de la gestion des déchets à Montigny ? N’est-ce pas le signe d’un recul ?
Les habitudes sont longues à changer, et pourtant cela fait des années que la déchetterie a été créée et que le ramassage mensuel des encombrants a disparu.
Nous sommes interloqués par le jet d’autant d’objets, de meubles, souvent en bon état, et dans l’ignorance des règles collectives de recyclage.
Nous sommes choqués que tout soit mis dans la benne d’un camion broyeur, pour être incinéré ou enfoui. Nous avons vu des encombrants improbables, des meubles en bon état, des déchets électroniques comme des ordinateurs qui auraient dû être dirigés vers les DEEE et qui ne devraient pas finir broyés et enfouis sous terre, tout comme des lave-vaisselles et autres déchets électriques qui auraient dû être récupérés et recyclés. Pourquoi tout broyer et mélanger? Le bois, les métaux, les DEEE peuvent être aisément séparés du reste. Cette destruction systématique nous choque.

Serait-il possible de rappeler les règles en habitat collectif pour éviter les dépôts anonymes?

Peut-on envisager qu’avant que ce soit le camion broyeur qui passe, la SEPUR fasse un tri ? Ou qu’il soit fait appel à des associations qui récupèrent les objets réutilisables (Emmaüs, ressourceries) ?

Réponse de la mairie

Monsieur André,

Tout comme vous, nous avons constaté, ce tas d’encombrants sortis à bon escient En effet un
rendez-vous avait été pris avec la société SEPUR sans préciser le volume déposé. Comme celui-ci
n’était pas le seul, il n’a pu être totalement collecté. Dès lors, les Services Techniques se sont mobilisés pour obtenir, grâce à notre relation privilégiée avec le prestataire, un rattrapage dès l’après-midi, évitant ainsi tout risque de malveillance.
La ville a constaté une augmentation des dépôts sauvages sur la période du COVID-19, il faut se
rappeler que sur cette période, la déchetterie était fermée.
Vous semblez découvrir l’incivilité des gens ; Sachez que c’est le quotidien des services municipaux
que de pallier à ce type de situation. Pour sensibiliser sur la nécessité de tri, la ville a organisé à la
salle J BREL une soirée thématique sur ce sujet
Sensibilisation du public; action pédagogique auprès de nos plus jeunes; ambassadeurs de tri; la
ville mène de nombreuses actions sur cette thématique.
Un travail est également mené avec les bat/leurs sociaux via la conférence communale du logement
notamment Pour information, nous leur avons adressé un courrier demandant que les poubelles ne
soient pas sorties pour les 13 et 14 juillet, afin d’éviter les incivilités.
Concernant la limitation de poids et de volume que vous indiquez, soit 50 kg et 2 m~ je pense que
vous faites allusion à une demande d’un particulier et non pas à une demande d’un collectif lors
d’évènements ciblés.
En ce qui concerne l’absence de tri, nous ne pouvons contraindre les gens à apporter en déchetterie
et à trier.
La ville, en son temps, avait organisé une collecte en porte à porte spéciale DEEE, afin de valoriser
cette ressource. L idée n’a pas été reprise par l’agglomération de St-Quentin-en-Yvelines, ce que
nous regrettons. Pour le ramassage mensuel des encombrants, celui-ci est toujours actif, pour preuve
(42712 tonnes ont été collectés en 2019), pour éviter ce que vous déplorez aujourd’hui.
Soyez rassuré, un tri succinct est réalisé au Centre par le prestataire, évitant ainsi une perte totale du
tri et une valorisation de cette ressource.
La ville s’inscrira et facilitera la mise en place d’une ressourcerie dès lors qu’un projet viable lui sera
proposé.

Laisser un commentaire