Vous avez dit “Innovations” ?

« Saint-Quentin, terre d’innovations » : tel est le slogan de l’agglomération dont on nous rebat les oreilles depuis quelques années. Qu’en est-il réellement ?

Concrètement, seul le président de l’agglomération en fait son fer de lance. Il est revenu enthousiaste de sa visite de l’exposition universelle de Dubaï, une mission financée par SQY1, et donc par nous. Mais dans les rangs de sa majorité, les idées ne suivent pas. Le maire de Montigny, pourtant premier vice-président de l’agglomération, n’est pas aussi enthousiaste pour mettre en œuvre des nouvelles solutions pour répondre aux défis d’aujourd’hui.

Nous l’avions déjà amèrement  ressenti à la sortie du premier confinement, lorsque nous avions proposé de soutenir une entreprise locale de recyclage de masques chirurgicaux2. Les Mairies de Voisins et de Plaisir, avaient été séduites par le projet, mais pas celle de Montigny qui avait jugé que projet n’était pas suffisamment avancé.

Nous l’avons constaté une fois de plus lors du dernier conseil municipal, quand la majorité a présenté le projet de logements du Club le Village. Nous aurions souhaité voir s’implanter à Montigny des bâtiments conçus selon des principes bioclimatiques, n’utilisant plus de béton mais mettant en œuvre des matériaux biosourcés comme le bois en ossature. Nous aurions aimé que ces bâtiments soient pensés pour tous les publics avec une partie de logement social ou accueillant de l’habitat partagé avec des espaces communs, etc. Toutes ces idées ont déjà été éprouvées par d’autres communes. Mais non, la mairie s’est contentée de faire comme elle l’a toujours fait, a minima, sans viser l’excellence ni l’innovation. Certes, le projet répondra à la norme RT2012 -20% (équivalent BBC- Bâtiment Basse Consommation) mais le bâtiment aurait dû suivre la norme RE2020, applicable dès le 1er janvier 2022, qui vise le bâtiment passif et la réduction de l’empreinte carbone du bâtiment ! Afin de rester dans la continuité créatrice, la majorité accélère le processus pour que le permis de construire soit déposé avant la fin 2021 et échappe ainsi à cette réglementation plus ambitieuse3.

Lorsque nous posons la question au maire, la réponse de celui-ci est invariable : nous laissons les autres tester les solutions et, éventuellement, nous nous les réapproprierons. Pour la RE2020, c’est un comble puisque les expérimentations ont commencé en 2015 !

Quel meilleur moment que ce début d’année pour prendre de bonnes résolutions en cessant d’utiliser les vieilles recettes qui font que Montigny s’endort sur ses acquis. Soyons un laboratoire de l’innovation au service du climat, de la démocratie et de la solidarité, à la hauteur des défis de notre temps ! Prenons ensemble la résolution d’apporter notre pierre à l’édifice, aussi modeste soit-elle, pour faire de notre ville un territoire d’avenir.

Meilleurs vœux pour cette nouvelle année ! Innovons en faisant évoluer nos modes de vie vers davantage de solidarité, d’attention aux plus fragiles et de prise en compte de la valeur de notre environnement.

Sources

1. Bureau communautaire du 9/12/2021 : décision 2022-9, page 3, https://www.saint-quentin-en-yvelines.fr/sites/default/files/2021-12/CR%20B%202021%2012%2009%20%281%29.pdf

2. Question posée par les élus AIMES sur RECNOREC : https://aimes78.fr/recyclage-des-masques-chirurgicaux/

3. Présentation et échanges au conseil municipal du 13 décembre 2021 à partir de 35’40  https://www.facebook.com/VilleMontignyLeBretonneux/videos/713758290013639

Pour aller plus loin

Recnorec

C’est une entreprise locale, basée à Plaisir, spécialisée dans le recyclage des plastiques dits non recyclables. Elle a dès le début de la pandémie cherché à recycler les masques chirurgicaux.

Plusieurs communes du territoire ont soutenu financièrement cette entreprise et ont noué des partenariat pour la collecte et le recyclage des masques.

Les élus AIMES ont interpelé le maire lors du conseil municipal du 08 mars 2021 afin de demander à ce que notre commune participe au financement de cette jeune entreprise.

Article paru en novembre 2020 : https://actu.fr/societe/yvelines-plaisir-cette-start-up-recycle-les-dechets-non-recyclables_37365269.html

Règlementations thermiques

En France, la première règlementation thermique a été adoptée en 1974 à la suite du premier choc pétrolier de 1973. Elle a connu plusieurs évolutions afin de s’adapter aux enjeux de consommation d’énergie et de transition écologique.

La dernière évolution est la RE2020, elle s’applique depuis 2018 à tous les bâtiments publics neuf et s’appliquera dès le 1er janvier 2022 à tous les bâtiments neufs, publics comme privés.

La RE 2020 prend en compte  non seulement les consommations d’énergie, mais aussi les émissions de carbone, y compris celles liées à la phase de construction du bâtiment.

L’enjeu est donc de concevoir et construire des bâtiments permettant :

  • un objectif de sobriété énergétique et une décarbonation de l’énergie ;
  • une diminution de l’impact carbone ;
  • une garantie de confort en cas de forte chaleur.

Pour en savoir plus sur la RE2020 : le guide de la RE2020 édité par le ministère de la transition écologique.

Laisser un commentaire