Question au conseil municipal du 09/11/2020 posée par Guillaume Beuriot

Monsieur Le Maire,

Le 3 novembre dernier, ont débuté les travaux qui vont permettre de transformer en parking une partie de l’aire de jeux dite “du bateau pirate” du quartier de la Sourderie.
Nous avons déjà évoqué ce sujet et nous n’avons pas été les seuls à faire part de notre opposition à ce projet : la pétition, qui s’oppose à ce projet et demande une réflexion afin de trouver une solution alternative, a recueilli plus de 750 signatures. À l’heure où vous vantez la démocratie locale et participative à travers les conseils de quartier, pourquoi n’avez-vous à aucun moment souhaité étudier d’autres alternatives et pourquoi n’avez-vous pas écouté les riverains et les citoyens fermement opposés à ce projet ?

Réponse du maire

Monsieur Beuriot,

Nous avions déjà évoqué ce sujet lors d’un conseil municipal précédent. J’avais alors signifié que l’intitulé de la pétition était faux ou maladroit car il était indiqué que nous voulions mettre un parking à la place des petits jeux, ce qui est totalement inexact. Ensuite la pétition a évolué en indiquant que c’était une partie du parc où se situe les jeux, puis enfin de préciser que nous amputions le merlon pour un parking.
Vous le savez je suis pour le débat mais, par contre, on ne peut pas avoir une discussion constructive sur une base erronée.
Je vous rappelle que je suis allé voir (quand j’étais encore directeur de cabinet) avec le directeur des services techniques, les riverains à leur assemblée générale. Je leur ai expliqué exactement ce que nous comptions faire, j’ai entendu leurs remarques et le projet qui sort aujourd’hui est strictement conforme aux engagements pris ce soir-là.
Quand vous évoquez que nous bafouons la démocratie locale, je vous signale que l’échelon principal de la démocratie c’est le conseil municipal, c’est-à-dire nous, pour gérer la ville au nom des Ignymontains et dans un souci d’intérêt général. Il faut présenter le projet dans son ensemble, c’est un projet global pour donner une véritable plus-value à la ville car cet équipement ne sera pas seulement un conservatoire, mais il rassemblera aussi l’école de théâtre, l’école de danse, un pôle de musique amplifiée, un auditorium. Nous espérons ainsi créer des synergies entre ces différentes pratiques culturelles. Devant cet équipement va être crée un nouvel espace public, là où auparavant il y avait le mur et la grille du collège. Celui-ci accueillera 69 places pour les vélos. L’aire de jeux avec le bateau pirate est préservée, le city stade également, le terrain de pétanque qui est touché par les travaux est recrée un peu plus loin toujours sur la même zone.
Nous avons annoncé clairement nos intentions avant les élections, j’ajoute que pendant la campagne nous n’avons pas dit que nous reviendrions en arrière. Le projet qui est en cours de réalisation aujourd’hui est conforme à ce que nous avons annoncé.
Quand vous dirigez une ville, quand vous en avez la responsabilité, vous êtes amenés à prendre des décisions, parce que vous considérez majoritairement qu’elles vont dans le sens de l’intérêt général, même si parfois des habitants ne sont pas d’accord. Je vais vous donner un exemple, si nous avions écouté les riverains pour le développement de l’ESTACA, nous n’aurions pas eu ce bel établissement avec tous ses futurs ingénieurs. Car les riverains ne souhaitaient pas voir le terrain qui jouxtait leur logement occupé par une école et c’est une réaction parfaitement légitime et compréhensible. Des exemples de ce type il y en a beaucoup. Pour autant, le conseil municipal doit à la fin se déterminer et prendre la décision qui lui semble la meilleure pour l’organisation de la ville.

Laisser un commentaire