Question au conseil municipal du 14/12/2020 posée par Caroline Scao

Monsieur Le Maire,

La communauté d’agglomération consulte actuellement les citoyens sur le Plan de Prévention des Bruits dans l’Environnement. Le document présente les actions déjà réalisées par les communes et celles qui vont être mises en place. Pour notre commune, nous avons lu avec plaisir que la promotion des modes de déplacements doux et la diminution de la vitesse automobile à 30 km/h faisaient partie des actions à mettre en place. Nous sommes plus que favorables à ces actions qui permettront de réduire également la pollution. Pouvez-vous nous détailler votre plan d’action : le délai de réalisation, les emplacements prévus pour les zones 30, les actions de promotions, les budgets alloués ?

Réponse de Monsieur Boussard

Par arrêté ministériel du 14 avril 2017 l’État a transféré à la Communauté d’Agglomération la compétence du PPBE.
Ce document présente le bilan des dernières années et les mesures prévisionnelles à mettre en place sur la durée du prochain plan.
Vous indiquez votre satisfaction d’avoir découvert la promotion des modes de déplacement doux et la diminution de la vitesse à 30km/heure.
Concernant le bilan à ce jour, nous recensons sur la ville :
– 17 km de pistes cyclables avec bientôt :
* 700 ml supplémentaires le long du CD 36 côté village, le long du Manet vers Trappes
– 7.8 km de bandes cyclables
– 7 km de zone 30
– 12 km de voies mixtes
Ce qui représente un peu plus de 40 km de voies cyclables.
Donc, comme vous pouvez le constater, Montigny promeut depuis des années les modes de déplacements doux.
D’ailleurs, une récente étude démontrait la satisfaction des Ignymontains concernant la projection sur les années à venir. Nous continuerons donc dans la mesure du possible à promouvoir les pistes cyclables. Également, nous réfléchissons actuellement à un plan vélo en travaillant avec les Conseils de Quartiers et les Services Techniques, et sur certains projets qui feront l’objet d’une inscription budgétaire.
Concernant la création de voies ou de zones 30, ceci se fera par exemple au gré des livraisons des voies desservant les nouvelles constructions (Verne, Samain, Bergson).
Dans beaucoup de résidences, la vitesse avoisine les 30 km/heure compte tenu de l’étroitesse des rues et du stationnement important qui existe sur place.
Les grands axes strictement avec lignes de bus ne sont pas concernés par la mise à 30km/h, ceci ayant une incidence très négative sur les temps de trajet des usagers.
Les budgets nécessaires à ces réalisations ou projets sont intégrés aux budgets alloués aux travaux du secteur voirie.

Laisser un commentaire