You are currently viewing … de la publicité à Montigny

Les panneaux publicitaires numériques

 

A Montigny, la transition écologique est à toutes les sauces, y compris les plus amères. Dans un article de la Gazette du 8 décembre 2021, l’adjoint à la citoyenneté et à la sécurité et le chef de service en communication justifient la présence de 9 nouveaux panneaux publicitaires numériques comme une action compatible avec la transition écologique.

Combien faudra-t-il encore d’années avant que les élus ne comprennent que la publicité conduit à la surconsommation et que celle-ci est cause de mal-être individuel (frustrations, crédits …) et délétère pour la planète ?

Un impact écologique faible. Sérieusement ?

Ces messieurs, désormais autoproclamés chantres de l’écologie, affirment que l’impact (on se demande d’ailleurs lequel : carbone, eau, ressources … ?) d’un tel affichage serait inférieur à celui d’un affichage papier ? D’après eux, l’énergie utilisée serait 100% renouvelable et les panneaux 100% recyclables. C’est sans aucun doute ce que JC Decaux leur a vendu et qu’ils répètent comme des perroquets « bien élevés ».

Nous demandons à voir le calcul mais, surtout, nous sommes certains d’une seule chose : c’est que l’impact de ces panneaux est supérieur à l’absence d’affichage. Les vecteurs de communication, ou de « matraquage » de la municipalité sont déjà nombreux (mensuel l’ignymontain, discours dans toutes les manifestations, affichage cadeau par M. JC Decaux dans toute la ville, divers autres moyens numériques sur les réseaux sociaux).

La publicité pédagogique. Sérieusement ?

L’adjoint à la citoyenneté justifie cette nouvelle installation en affirmant « préférer le service à la publicité » (sic) … Merci Monsieur, nous sommes rassurés ! Par contre, il faudrait qu’il nous explique comment « accueillir de la pub peut mettre en éveil sur la pertinence de la pub » (re-sic). Nous avons cherché mais nous n’avons pas trouvé d’étude sociologique sur la question.

Les deux points qui nous semblent essentiels sont :

  • Que la communication institutionnelle de la municipalité soit orientée de plus en plus pour promouvoir des pratiques individuelles et collectives plus respectueuses de la planète et de l’humain ;
  • Que cesse cette inflation de présence de matraquage publicitaire dans l’espace public.

Car, même si l’information pouvait être orientée de plus en plus vers des pratiques vertueuses, elle resterait toujours associée en contrepoint à une publicité, à l’origine dans la plupart des cas d’un acte d’achat qui aurait pu être évité.

Panneau numérique

A l’approche des fêtes de Noël, fête de la famille, du partage et de la solidarité avec les plus démunis, rappelons-nous que la consommation des ménages a été multipliée par 4 entre les années 60 et notre décennie et que dans chaque famille, en moyenne 99 appareils électriques sont utilisés … ou pas.

Joyeuses fêtes de fin d’année !… et quand vous croiserez un panneau JC Decaux, nous vous conseillons de détourner le regard, ou de le fixer bien en face en souhaitant ardemment sa disparition prochaine.

Pour aller plus loin

Laisser un commentaire