Question au conseil municipal du 08/02/2021 posée par Sonia Tessé

Monsieur Le Maire,
En 20 ans et pour le seul éclairage public, la quantité globale de lumière émise la nuit a augmenté de 94% au niveau national. A cela, vient s’ajouter les lumières émises par la publicité (numérique notamment), les chantiers (comme celui du forum des arts) qui restent allumés la nuit, etc…Alors qu’une espèce sur trois est aujourd’hui menacée d’extinction, il est désormais établi que la pollution lumineuse est une cause forte de l’érosion de biodiversité (éblouissement, empêchement de déplacement, modification de la relation proie/prédateur). Pour traiter ce problème, plus de 12000 communes en France se sont déjà engagées en pratiquant l’extinction en milieu de nuit. Ainsi, elles agissent directement en limitant la pollution lumineuse et leurs impacts (au pluriel) pour les habitants et l’environnement. De plus, elles évitent les gaspillages énergétiques et génèrent de fortes économies qu’elles peuvent alors allouer aux besoins des citoyens. Quand Montigny prendra-t-elle le wagon du changement et rejoindra les 12000 communes en avance sur nous ?

Réponse de Monsieur Boussard

En premier lieu, je vous rappelle que l’éclairage public n’est pas de la compétence de la Ville mais celle de l’agglomération. Vous indiquez que la quantité de lumière émise la nuit a augmenté de 94 % en 20 ans au niveau national. Il est dommage que des données similaires ne soient pas disponibles au niveau de la Communauté d’Agglomération. Car le résultat serait inversé tant sa politique d’éclairage est vertueuse. À chaque renouvellement, sont supprimées les boules tant décriées et sont remplacées par des lanternes type pagode, équipées dorénavant de lampes LED et ne diffusant la lumière que vers le sol. Cela a encore été récemment le cas sur les rue de Valois, Louis de Funès, Maria Callas, Kennedy, etc… évitant ainsi de perturber la faune et la flore.
Vous ne l’avez peut-être pas remarqué, mais entre 22h et 6h l’éclairage est réduit de 50 %. C’est ainsi que la consommation d’électricité de Montigny est passée, entre 2010 et 2020, de 5 382 308 Kwh à 3 994 642 Kwh, soit 1 387 666 Kwh d’économisés représentant 26 %.
Il en est de même avec les illuminations pour la période des fêtes de fin d’année. Nous avons passé tous nos motifs avec des leds. De plus, nous avons commencé il y a 4 ans à installer des boitiers pour couper ces illuminations pendant la nuit entre 1 heure et 6 heures. Aujourd’hui, 100 boîtiers sont déjà installés.
Nous travaillons également avec SQY pour éteindre les lumières la nuit dans les parcs qui sont fermés au public et où se trouve une grande partie de la biodiversité.
Vous faites état du maintien de l’éclairage du chantier du Forum des Arts Charles Aznavour. Celui-ci a pour objectif d’éviter les vols et dégradations. Cet éclairage est réalisé par des leds. Soyez rassurée, en exploitation, il sera éteint comme tous nos bâtiments communaux.
Le hasard du calendrier fait qu’en début de soirée était organisée une réunion de SQY pour présenter un point d’étape sur son Schéma Directeur d’Aménagement Lumière. L’audit a commencé en 2017 avec pour enjeux : la sécurité, les économies énergétiques et financières ainsi que la santé humaine et celle de la nature. Quatre missions ont été définies : un audit patrimonial, un outil de gestion numérique, un schéma directeur et le respect des normes réglementaires. Quatre étapes ont été prévues : l’analyse du territoire, la classification des voies, les choix techniques et la déclinaison par villes. Le diagnostic a été réalisé entre mars 2018 et mai 2019 par un prestataire. L’intégration dans un logiciel a été réalisée au 2ème semestre 2019 et la mise jour en continu depuis début 2020. Le but de ce plan est : la mise en oeuvre de nouveaux luminaires 100% led et de ballasts électroniques, la maîtrise et l’optimisation des durées d’éclairage ainsi que l’extinction en milieu de nuit.
Vous précisez avec justesse la disparition d’espèces animales. Sachez que Montigny est très sensible à la biodiversité et est reconnue par plusieurs structures comme la LPO qui est la première association de protection de la nature en France, ou l’ARB qui nous a attribué 2 libellules et reconnu Territoire engagé pour la nature.
Vous demandez quand Montigny prendra le wagon des 12.000 villes qui sont en avance sur nous.
Vous pouvez constater que l’avancée semble lente mais tout aussi vertueuse et volontariste. Mais, nous assumons aussi le fait de privilégier la sécurité des biens et des personnes, en maintenant un minimum d’éclairage, tout en réalisant de substantielles économies d’énergie.

Laisser un commentaire