You are currently viewing Au revoir et merci Caroline !

Caroline SCAO, conseillère municipale et porte parole AIMES a fait part au conseil municipal, le 27 juin 2022, de sa décision de démissionner de son poste d’élue.

En effet, Caroline quitte Montigny et estime, à juste titre, ne plus être légitime à son poste de conseillère municipale.

Retrouvez son discours de démission en vidéo et la retranscription ci-dessous. 

Après quasiment 37 années passées à Montigny, je prends le large. Je quitte Montigny pour vivre une aventure que je ne peux vivre ici : rénover une maison sur le mode de la construction passive et créer une forêt-jardin comestible. N’habitant donc plus sur la commune à la rentrée, je considère que je n’ai plus de légitimité à être conseillère municipale ici, ainsi, je démissionne du conseil municipal et je transmets ma place de porte-parole des élus AIMES à François André.

Je quitte une ville qui m’a vu grandir et que j’aurais aimé voir grandir ces dernières années. Non pas grandir en taille mais grandir en sagesse, en résilience. J’aurais aimé voir ma ville évoluer pour qu’elle ne participe plus au dérèglement climatique et cherche à en atténuer les conséquences. J’aurais aimé que la nature et le vivant reprennent leur place en ville, à l’instar des idées développées par Gilles Clément, un confrère paysagiste de renommée mondiale, que je vous invite à découvrir grâce à une exposition présentée au Potager du Roi dans le cadre de la Bap! Biennale d’architecture et de paysage (organisée par Valérie Pécresse et François de Mazières) jusqu’au 13 juillet. Gilles Clément aime à rappeler qu’il ne peut y avoir de développement, et encore moins de croissance, sur une planète finie et qu’il n’y a rien de durable, les jardiniers le constatent chaque matin. J’aurais aimé vivre dans une ville qui accueille volontairement et à bras ouverts les réfugiés, qu’ils soient politiques ou climatiques, ukrainiens comme syriens, afghans ou d’autres encore. J’aurai aimé vivre dans une ville de demain à l’image de nombreuses communes en France qui expérimentent,  innovent, créent des nouvelles façons de vivre ensemble. 

La nomination d’un conseiller référent vélo et le recrutement d’une chargée de mission transition écologique permettent d’avancer dans ce sens. 

Je souhaite à ma ville d’évoluer plus rapidement pour qu’elle survive dans le monde de demain qui se dégrade à chaque seconde d’inaction. 

Je vous souhaite de faire vivre autrement la démocratie afin que tous les habitants s’engagent pour l’avenir de leur ville en co-construisant tous les projets municipaux, qu’il s’agisse de décider de l’avenir de la cantine scolaire, de choisir l’aménagement des squares et des aires de jeux ou de repenser l’avenir des places centrales de chaque quartier. C’est pour moi et pour nous le vrai sens de la politique : se mettre au service de la cité et de ses habitants. Le travail collaboratif fonctionne, nos voisins le font en utilisant le modèle des GAP (Groupe d’Action Projet), nous le mettons en œuvre pour toutes nos tribunes, la préparation des conseils, et  j’ai pu le mettre en place au sein de mon conseil de quartier, je remercie d’ailleurs Yaya Dianka de nous avoir permis d’expérimenter cela ensemble. 

Je souhaite à mes amis d’AIMES, car ce sont devenus mes amis, d’être un jour entendu dans leurs demandes de participation active à la construction des projets municipaux. Pour survivre demain, nous avons besoin d’avancer ensemble. Qui sait, un jour peut-être vous les entendrez. 

Je remercie mes colistiers et tous les ignymontains et ignymontaines qui ont voté pour notre liste de m’avoir fait confiance pour les représenter et porter leurs idées. J’ai ainsi pu mettre mes compétences et mes connaissances au service des citoyens. En retour, j’ai pu apprendre beaucoup de choses sur l’administration d’une ville. 

Riche de cette nouvelle expérience, je pars découvrir une autre ville où je compte m’impliquer en tant que citoyenne. 

Je dis donc au revoir, non sans émotion, à ma ville de cœur Je souhaite bonne continuation au conseil municipal.

Cet article a 2 commentaires

  1. Didier CHAMBON

    Je te souhaite beaucoup de bonheur écologique dans ta nouvelle vie. Tiens nous au courant 😉

Laisser un commentaire