You are currently viewing Marche pour le Futur, Versailles, le 9 avril 2022

Dans toute la France, la “Marche pour le Futur” a mobilisé plusieurs milliers de manifestants. A la veille du 1er tour des élections présidentielles, et quelques jours après la sortie du 3ème rapport du GIEC, il est important de rappeler les enjeux climatiques et d’interpeller encore une fois nos dirigeants.

Alternatiba Versailles et AIMES ont co-organisé la Marche pour le Futur de Versailles. Elle s’est déroulée le matin afin de rejoindre ensuite la marche sur Paris.

AIMES, par la voix de Claire a rappelé les enjeux et les objectifs :

3 ans !

3 ans c’est le temps qu’il nous reste pour inverser la courbe des émissions des gaz à effet de serre responsables du dérèglement climatique.

3 ans c’est le temps qu’il nous reste pour changer nos comportements et espérer garantir un monde vivable pour les générations futures.

3 ans, ce n’est pas juste un chiffre avancé par des bobo-écolos intégristes, non.

3 ans, c’est le chiffre annoncé par le GIEC.

Le GIEC, Groupe d’expert Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat est un organisme intergouvernemental ouvert à tous les pays membres de l’ONU. Depuis 1988, il a publié 6 rapports.

Le sixième rapport appelé “Impacts, adaptation et vulnérabilité 2022” se compose de 3 volets.

Le premier est sorti en aout 2021 et a été complètement passé sous silence, l’arrivée de Lionel Messi au PSG occupant tout l’espace médiatique… Ça se passe de commentaires.

Le deuxième a été publié en février 2022, et a malheureusement été éclipsé des médias par l’actualité dramatique du début de la guerre en Ukraine.

Le troisième est sorti lundi dernier, et entre la guerre en Ukraine, l’approche du premier tour des présidentielles, et la gifle de Will Smith en pleine cérémonie des Oscars… là encore la couverture médiatique a été minime voire inexistante.

3 ans, alors que demain et dans 15 jours nous allons élire notre futur présidente ou président pour les 5 prochaines années. C’est cette personne qui va devoir piloter les changements nécessaires. Mais durant ces derniers mois, où les candidats se sont succédé sur les plateaux TV et en interview dans la presse, à quel moment le sujet du dérèglement climatique et des modifications profondes auxquelles l’humanité va devoir faire face a-t-il été évoqué de façon sérieuse et approfondie ? Jamais. Alors qu’il s’agit là d’un enjeu crucial et même vital.

3 ans, alors que l’avenir nous parait bien incertain. Entre une pandémie qui n’en finit pas de finir, la guerre qui fait de nouveau rage sur le sol européen et a conduit des millions de personnes à fuir leur pays, une montée des extrémismes partout dans le monde, des inégalités de plus en plus criantes dans notre pays et des discours de haine de plus en plus banalisés.

3 ans, ou 1 576 800 minutes, chacune d’elle va compter dans ce contexte si difficile, si angoissant, nos dirigeants doivent prendre la mesure du défi qui nous attend, du défi que représente la lutte contre le changement climatique et la diminution drastique de nos émissions de gaz à effet de serre. Le prochain quinquennat doit être celui qui permettra d’atteindre ces objectifs !

3 ans, nous avons 3 ans pour construire un monde où les humains seront plus respectueux de la planète et du vivant !

3 ans c’est le temps qu’il nous reste pour construire le monde de demain !

3 ans, mais c’est dès aujourd’hui, ici, qu’il faut faire entendre notre voix, suffisamment fort pour que notre futur présidente ou président nous écoute et que toute la population nous rejoigne dans la rue !

3 ans c’est le temps qu’il nous reste pour construire le monde de demain !

Quelques photos de la marche

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire