You are currently viewing Le schéma directeur cyclable

Intervention de Vivien Gasq en conseil communautaire de St-Quentin-en-Yvelines du 1er juillet 2021, sur le schéma directeur cyclable

Le schéma directeur cyclable : quésaco ?

Document élaboré à l’échelle de l’agglomération, il fixe les objectifs en matière de politique cyclable pour 10 ans. Le précédent avait été approuvé en 2009, sa révision a été lancée en 2019. Il est composé de 3 volets : infrastructures, stationnement et services. L’objectif fixé par l’agglomération est d’atteindre les 6 à 8 % de part modale pour le vélo (3 % actuellement) avec notamment la réalisation de 2 lignes du RER V (Paris-Saclay-Plaisir et Paris-Versailles-Coignères). Pour ce faire,  le budget alloué est de 34,6 millions d’euros HT sur 10 ans pour le volet infrastructures (15,2 pour SQY, le reste en subventions régionales et départementales), 1,7 millions d’euros HT pour le stationnement (600 000 € pour SQY) et pas de budget pour le volet service dont les propositions seront réalisées par l’Agence de la Mobilité.

Le vote en conseil communautaire du 1er juillet

Nous vous proposons ici la retranscription de l’intervention de notre conseiller communautaire, Vivien Gasq :

Un suivi annuel du bilan du schéma directeur vélo

Une demande préalable, qui peut donner lieu à un amendement – et c’est une toute petite demande, très facile à satisfaire vous allez voir.

Vous proposez un bilan du programme à la fin et un autre à mi-parcours (ça veut dire qu’on n’en reparle pas pendant 5 ans). 
Est-ce qu’on ne pourrait pas plutôt s’entendre sur un suivi annuel ?
 
Réponse (négative). 
Merci…
Associer les acteurs du territoires à la réalisation de ce bilan
Sur ce bilan toujours, une autre suggestion pour mieux travailler avec les acteurs du territoire, entreprises, associations et autres : vous pourriez les associer à la réalisation du bilan, plutôt que de se contenter de le transmettre une fois terminé. 
Cela vous permettait de limiter les critiques de méthode et de canaliser les énergies autour d’un projet, quels que soient les moyens alloués finalement. 
Je ne sais pas ce que vous en pensez ?
 
Sur le fond maintenant, ceux qui me connaissent et qui connaissent le mouvement auquel j’appartiens savent notre attachement collectif au développement de la pratique du vélo. 
Et c’est un engagement au sens fort du mot, non pas au nom d’un symbole ou d’une image mais parce que c’est établi, le vélo est un moyen efficace de lutter pour la préservation de notre environnement : qualité de l’air, consommations énergétiques, etc. 
 
Cet engagement, il devient petit à petit celui d’une société toute entière qui en a compris l’intérêt à long terme. Aujourd’hui, les autres usagers de l’espace public sont prêts à consentir des efforts plus importants pour laisser plus de place aux cyclistes. Nous avons vu le succès des coronapistes, succès incroyable d’ailleurs si l’on en juge par l’esthétique des réalisations, ce qui montre que les français partagent très largement le souhait de voir se développer la pratique du vélo. 
 
Dès lors, nous, puissance publique, nous devons ouvrir la voie et aménager des espaces publics nouveaux, différents du paradis de la voiture que nous connaissons dans cette ville dessinée dans les années 70. 
 
Et nous devons poser une ambition à la hauteur des enjeux climatiques et énergétiques de la planète, d’une part, et au minimum à la hauteur des objectifs posés par les autres institutions, l’Etat par exemple. Au minimum parce qu’une autre option pouvait consister à s’affirmer comme la capitale française du vélo, en 2024 et après. 
 
La part modale cible du vélo
Ceci étant dit, vous affichez une part modale cible située entre 6 et 8% en 2031
  • j’ai cru que c’était une blague.
  • pourtant dans sa propre commune, le vice-président à l’aménagement qui communique beaucoup sur le vélo depuis son élection n’a de cesse de répéter que nous sommes trèèès bien équipés.
Avenue du centre, Montigny, le 22/7
  • pourtant l’Etat vise 9% en 2024, 12% en 2030
  • et pourtant, nous avons un vélodrome !
  • ne faut-il pas élever nos ambitions, ne serait-ce que pour atteindre la moyenne nationale ?
  • il suffit de le décider ce soir, vous pouvez si vous le décidez viser un objectif de 12% en 2031 et nous engager tous ensemble sur 8% en 2025 (je ne sais pas si vous avez vu mais j’abaisse cette proposition à un niveau raisonnable et réaliste)

L’ambition sur les itinéraires cyclables

Vous affichez 420 km d’itinéraires cyclables mais seulement 400 k€ de budget dans 10 ans : vu la faiblesse de ce chiffre au regard des investisseurs annuels de SQY, est-ce qu’on ne peut pas se donner ici pour objectif d’y arriver en 2023, avec seulement une étape intermédiaire à par exemple 300 k€ en 2022 ?
Est-ce qu’on ne peut pas s’engager aussi sur un montant plus élevé,  je pense qu’il faut beaucoup plus mais si déjà on atteignait le million en rythme de croisière avant la fin du mandat, symboliquement ce serait fort. 
Et le RER Vélo ?
Enfin vous proposez de différer l’une des deux lignes de RER vélo après 2025, certes vous avez des arguments techniques qui vous incitent à la prudence mais la technique ne doit pas brider l’ambition : affichons une volonté de le faire plus tôt et même si vous ne changez pas la délibération sur ce point ce soir, dites-nous que vous ferez tout pour être en avance sur l’intention affichée et que si les conditions sont réunies, les travaux commenceront plus tôt. 
 
En conclusion, ne restons pas sur l’échec de la période 2009-2020, dont vous êtes loin de porter seul la responsabilité monsieur le président. 
Je vous ai fait plusieurs propositions concrètes, simples et qui ne sont pas si compliquées à intégrer dès ce soir. 
A défaut de devenir la capitale du vélo que nous espérions, préparons-nous à dire au monde que nous avons engagé les efforts attendus pour être au rendez-vous de 2024. 
C’est la meilleure façon de valoriser notre territoire, et de montrer à ceux qui sont critiques que le rendez-vous des JO, ce n’est pas seulement un équipement et un moment, c’est la partie la plus visible d’une stratégie territoriale puissante et moderne pour SQY.
Vivien Gasq
Conseiller communautaire de St-Quentin-en-Yvelines (SQY)
Conseiller municipal de Montigny-le-Bretonneux

Pour aller plus loin

Observations du 8 juin 2021 de l’association MDB VéloSQY :
https://mdb-idf.org/schema-directeur-cyclable-de-sqy/

Pour voir ou revoir le conseil communautaire, le point complet sur le schéma directeur cyclable (intervention de Vivien Gasq à 58:40) :

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire